Tester, Alerter, Isoler...






⁉️ TESTER :
 
Depuis toujours, à La Trace, j’ai testé plein d’animations autour des séances.

Depuis plus d’un an, le gouvernement a demandé aux salles de cinéma de tester des séances avec ou sans masque, avec ou sans distanciation, avec un couvre-feu, avec ou sans jauge.
 
La crise sanitaire exige des aménagements difficiles que je ne conteste pas ; pour preuve, les cinémas ont appliqué jusqu'à présent avec constance l’ensemble des protocoles sanitaires, et avec succès puisqu’aucun cinéma n’a été identifié comme cluster.
 
 

 
🗣 ALERTER :
Avec les collègues de L’ACRIRA,
(association regroupant 70 cinémas Art et Essai de l’Arc Alpin).
 
Nous, cinémas d’art et essai de proximité, dénonçons le rôle que les autorités nous assignent par l’instauration du contrôle du pass sanitaire dans nos lieux de diffusion culturelle et de loisirs.
 
Depuis le début de la crise, les autorités utilisent le cinéma, pratique culturelle collective plébiscitée par un très large public, comme marqueur d’une politique de lutte contre la pandémie. Dans un premier temps, et pendant de longs mois, en définissant le cinéma comme une activité non-essentielle. Puis tout récemment, en faisant de nos salles l’un des premiers lieux interdits en fonction d’un état de santé supposé des spectateurs.
 
Cette catégorisation brutale de la population va à l’encontre de notre ADN, qui consiste à partager un art dans un lieu qui incarne le VIVRE ENSEMBLE, pierre angulaire de notre République.
 
Depuis que le cinéma existe, nos salles ont pour vocation de mettre à la portée de toutes et tous les œuvres de cinéastes. Ce faisant, elles contribuent à la vitalité de notre société et nourrissent la vie sociale et démocratique de notre pays.
 
La mise en place du pass sanitaire avant même que la population dans son ensemble ait eu le temps de prendre ses dispositions sabote des années de travail et de conviction, déstabilise les liens entre les spectateurs et nos salles.
 
Responsables, nous souhaitons que des protocoles sanitaires non exclusifs soient réétudiés, qui prendront soin de vous, tout en nous offrant la possibilité de vous accueillir toutes et tous sans distinction.
 
Nous jugeons anormale l’instrumentalisation de la culture comme vecteur de consignes de l'État et redoutons que l’urgence du jour ne crée un précédent.
 
 
 
🤔 ISOLER :
 
Dans le cadre de la période merveilleuse que nous vivons, j’ai besoin de vacances, de faire une pause en m’isolant.
Le cinéma sera donc fermé (pour tous) du 01 au 21 septembre 2021.
Je vous donne rendez-vous le mercredi 22 septembre pour éclairer à nouveau la lanterne du projecteur, en respectant le protocole sanitaire qui sera en vigueur, quoi qu’il en coûte, et en travaillant pour vous accueillir dans les meilleures conditions possibles pour un temps de partage collectif d’une œuvre de cinéma.

 
 

 
 
Je souhaite vous associer à nos réflexions et préoccupations.
Les salles de cinéma ont été fortement fragilisées dans cette crise.
Je vous remercie pour votre compréhension et votre soutien.
 

Thierry GEORGEL.